PRODUCTIONS AGRICOLES : La stratégie d’intensification ficelée à Dédougou

img

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques, Jacob OUEDRAOGO, a ouvert, ce jeudi 02 mars 2017 à Dédougou, la première session du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de son département. Au-delà de l’examen du bilan des activités menées en 2016 et de la validation du programme des actions à réaliser en 2017 par le ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques, ce CASEM sera mis à profit pour dégager des pistes d’intensification et de diversification de la production agricole au Burkina Faso.

 

A l’ouverture des travaux, le Ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques, Jacob OUEDRAOGO, a justifié le choix du thème du CASEM : « Intensification et diversification des productions agricoles pour une croissance inclusive ». Pour le ministre OUEDRAOGO, « cette première session de l’année 2017 se tient dans un contexte marqué par l’adoption du Programme National de Développement Economique et Social (PNDES). Ce document d’orientation stratégique est bâti sur le programme présidentiel dont un des objectifs est d’en finir avec les cycles de déficits céréaliers au Burkina Faso d’ici à 2020. Notre département joue un rôle prépondérant à travers l’accroissement de la production. C’est dans cette perspective de développement durable de la production agricole que se tient la présente session du CASEM ».

L’accroissement des productions est justement en ligne de mire au regard des objectifs de production de la campagne 2017-2018 annoncés par le Ministre. Il est attendu de la prochaine campagne, 5, 7 millions de tonnes de céréales, soit une hausse de 11% en comparaison à la campagne écoulée et 1,3 millions de tonnes de produits de rente, soit une hausse de 6% par rapport à 2016-2017.

Conscient que « qui veut aller loin ménage sa monture », le ministère entend aménager 3 628 ha de nouveaux bas-fonds et en réhabiliter 2 511 ha. 4 846 ha de périmètres irrigués seront également aménagés en 2017.

Des équipements agricoles ainsi que d’autres facteurs de production comme les semences et les engrais seront mis à la disposition des producteurs à des prix subventionnés. Ce sont précisément 6 450 tonnes de semences de céréales, 26 484 tonnes d’engrais (Urée et NPK), 11 951 charrues, 4 820 bœufs, 1660 charrettes, 140 semoirs et 105 motoculteurs.

L’atteinte des résultats annoncés et l’exécution des actions programmées nécessitent une implication accrue de tous les participants au CASEM ; d’où l’appel du ministre Jacob OUEDRAOGO à s’investir pleinement pour le succès des travaux.

Aux côtés du Ministre, le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Justin SOME, et le Maire de Dédougou, Lomboza KONDE, ont pris part à l’ouverture des travaux. Le bourgmestre de Dédougou s’est réjoui du fait que sa ville, capitale d’une région à la fois bassin céréalier et bassin cotonnier du Burkina, accueille les travaux du 1er CASEM de l’année 2017 du Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques. Il a souhaité que tous les acteurs du secteur rural accompagnent le ministère dans sa dynamique de réduction de l’insécurité alimentaire et de la pauvreté.      

GALERIE PHOTOS

Lettre d'information

Complétez le formulaire ci-dessous, et vous pourrez recevoir nos lettres d'informations

NB : vous pouvez vous désinscrire à n'importe quel moment.