LES BOUTIQUES TEMOINS : une mesure sociale légitimée par...

photo1Dans le cadre des mesures sociales prises par le gouvernement en octobre 2013, le Ministère de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire a été instruit entre autres mesures, d’augmenter le nombre des boutiques témoins de la SONAGESS afin de  permettre aux nombreuses personnes  de se ravitailler en produits vivriers à moindre coût.

 

 

 

Ainsi, 177 boutiques témoins ont été mises en place par la SONAGESS en collaboration avec les maires du Burkina sur toute l’étendue du territoire. Au départ ils étaient nombreux qui n’en croyaient pas. Mais de nos jours, ces  boutiques témoins  sont appréciées à leur juste valeur par  l’opinion nationale qui n’hésite pas à  les considérer comme l’une des mesures les plus réussies.  Devant son Excellence Monsieur le Premier Ministre en janvier dernier lors d’une rencontre débat avec les forces vives  issues de toutes les régions, des délégués ont pris à témoin les boutiques  pour illustrer une réussite parfaite des mesures sociales. En effet selon eux les boutiques ont permis de réguler les prix des produits alimentaires d’une part et d’autre part de faciliter  l’accès aux vivres, selon les moyens dont disposent certaines couches les plus démunies (des kits de 5kg de céréale ou de farine disponibles à la vitrine de la SONAGESS). Pour ce faire, les uns et les autres ont souhaité la pérennisation des boutiques qui ont contribué à la baisse des prix des produits céréaliers entre 20 et 25% par rapport à leurs niveaux de 2012. La réussite de ces mesures a projeté le département et l’a placé sous le feu de l’action. L’opinion nationale est unanime là-dessus, les boutiques témoins doivent demeurer et même que le nombre doit s’augmenter jusqu’aux hameaux de culture. Quitus a été donné à la SONAGESS d’élargir son champs d’action en augmentant la capacité des boutiques. Déjà   on s’affaire à la SONAGESS  au lancement de la deuxième phase du PASA (Programme  d’Appui à la Sécurité Alimentaire). Il est prévu l’installation de nombreuses boutiques témoins à travers le territoire national. L’innovation majeure dans cette nouvelle phase est le fait que désormais vous trouverez de l’huile de consommation dans ces boutiques témoins, autorisé par le conseil des ministres en sa séance du 26 février 2014.   Dans le souci de bouter la faim , et atteindre la sécurité alimentaire , le gouvernement a renouvelé son soutien aux producteurs notamment en intrants et en semences dans le cadre de l’opération de production du maïs hybride à haut rendement, le Bondofa.  Au moment où nous traçons  ces lignes, Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire, Mahama ZOUGRANA est en visite dans les sites de production de saison sèche pour apprécier l’état de mise en œuvre des activités d’irrigation et particulièrement la mise en œuvre des mesures d’accompagnement de l’opération Bondofa.   Partout où il est passé, le message est sans équivoque : rassurer du soutien des plus hautes autorités de notre pays, encourager les producteurs à plus d’ardeur au travail, appliquer les différents paquets technologiques afin de permettre à notre pays d’atteindre la sécurité alimentaire. En rappel, lancée à Komsilga le 29 Novembre 2013, sous le thème « les cultures de saison sèche comme leviers et mesures à gains rapides de croissance » ; il est envisagé au titre de la présente campagne de production agricole de saison sèche, la mise en valeur de 8 835 ha de maïs hybride.  Les sites visités présentent une physionomie reluisante, du côté de l’encadrement technique l’espoir est permis, les résultats seront à la hauteur des attentes.  

Par Mamoudou Nacambo

GALERIE PHOTOS

Lettre d'information

Complétez le formulaire ci-dessous, et vous pourrez recevoir nos lettres d'informations

NB : vous pouvez vous désinscrire à n'importe quel moment.