Mécanisation agricole : le Projet Riz Pluvial mise sur la repiqueuse

prp1

Le Projet Riz Pluvial (PRP) a organisé une séance de démonstration de l’utilisation d’une repiqueuse de riz,  le 23 août 2016 sur la plaine rizicole de Boulbi,  à la sortie sud  de Ouagadougou.

 

 La séance de démonstration  tenue dans la plaine de Boulbi a permis à  des producteurs venus d’autres plaines agricoles du pays de découvrir la repiqueuse de riz, sa technique d’utilisation et ses avantages. Selon le coordonnateur du Projet Riz Pluvial (PRP),  Gaoussou SANOU, la machine présentée aux riziculteurs réduit la pénibilité et le temps de travail. A l’heure actuelle, le repiquage manuel  d’un hectare de riz exige deux jours de travail à 20 personnes réunies. Avec, la repiqueuse conduite par un seul homme, ce temps de travail est réduit à deux heures.

prp2

 

De l’avis d’Albert SAWADOGO, riziculteur venu de la plaine de Bama dans l’Ouest du pays, la machine permet de repiquer le même jour le riz sur toute la superficie exploitée et assure du même coup l’homogénéité des plants à tous les stades de culture. En plus, elle consomme seulement trois (03)  litres de gas-oil par heure.

Il reste toutefois que l’utilisation de la repiqueuse sied mieux à l’exploitation des parcelles de grande taille, a reconnu Shui Fu-Juin, la 1ère conseillère de l’Ambassade de la Chine Taïwan au Burkina. C’est pourquoi, la diplomate a rassuré l’assistance des efforts déployés actuellement par son pays pour faciliter l’introduction adaptée de la repiqueuse dans les exploitations rizicoles burkinabè. Ce qui réduira la pénibilité du travail et placera le Burkina Faso sur la voie de la modernisation du secteur agricole et rural.   

GALERIE PHOTOS

Lettre d'information

Complétez le formulaire ci-dessous, et vous pourrez recevoir nos lettres d'informations

NB : vous pouvez vous désinscrire à n'importe quel moment.